Cette série montre comment les changements d’époque obligent souvent l’homme à démolir des constructions qui lui furent pourtant bien utiles. Nous assistons alors à une métamorphose perpétuelle du paysage urbain. L’environnement se forme et se recompose ainsi en fonction des besoins de l’homme, mais aussi sous l’emprise de la nature qui reprend quelquefois ses droits.


Les espaces en contrusction interviennent à ce titre comme dispositif de changement temporaire de circulation, limites symboliques de nouveaux territoires, espaces interstitiels, frontières fragiles entre des lieux en pleine mutation. Ces photographies témoignent d’une partie de l’histoire de l’urbanisme en Ile de France.


Je me positionne comme scrutateur des traces anciennes, du présent mais aussi du passé à venir de ces ouvrages, jetant sur ces réalités un voile personnel non dénué de mélancolie.

Using Format